Quelle espèce choisir ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous souhaitez avoir un compagnon à plume mais vous ne savez pas quelle espèce choisir ?

Voici un petit récapitulatif des différentes espèces que j’élève. Je donne des descriptions générales.
Il ne faut pas oublier que chaque oiseau a son caractère et il se peut que vous ne soyez pas totalement d’accord avec ce qui est marqué ci-dessous.

Plusieurs questions doivent être poser avant l’adoption d’un nouveau compagnon :

1. Les nuisances sonores.

Les cris d’un oiseau sont la première des causes des abandons ou reventes.
Vivez-vous en appartement ou maison individuelle ? Est-ce bien insonorisé pour éviter d’éventuels problèmes avec vos voisins ? Si vous souhaitez les mettre en volière extérieure, est-ce que vos voisins sont assez éloignés ?
Mis à part les voisins, vous-même êtes peut-être sensible au bruit ?

La première espèce que je conseille est la perruche Catherine. C’est une espèce très peu criarde même s’il lui arrive de temps en temps de faire des cris d’appel pour appeler d’autres oiseaux. Par contre, si vous en avez plus de 3, cette espèce devient plus bruyante car elles peuvent se chamailler un peu ou s’appeler d’une cage à une autre si elles ne sont pas ensemble.
Les femelles calopsittes sont généralement très calmes également. Les mâles chantent donc sont beaucoup plus bruyants lorsqu’ils font leurs vocalises. Pour terminer, je conseille également les pyrrhuras. Ils sont plus bruyants que les espèces déjà citées mais ça reste gérable si votre appartement est assez bien isolé. Ils crient en général le matin au réveil et un peu le soir au coucher.

En revanche, les roseicollis, conures souris et les conures soleil sont plutôt déconseillés. Pour ma part, mes conures souris ne sont pas très bruyantes et j’ai pu vivre en appartement avec elles sans problème. Mais cela dépend énormément du caractère de l’oiseau et de l’environnement dans lequel il évolue.

2. La taille

Une petite perruche catherine n’aura pas les mêmes besoins qu’une conure souris par exemple. La cage en intérieur doit être assez grande pour qu’ils puissent voler sans se cogner. Donc si vous habitez dans un petit studio et que vous avez déjà peu de place pour vous, il vaut mieux privilégier les petites espèces.
A savoir également que les petites espèces vivent en général moins longtemps. Il faut donc pouvoir l’assumer pendant des années.

3. Le caractère de l’oiseau.

Vous cherchez un oiseau doux et calme ou une vraie pile électrique ? 🙂
Pour les personnes qui recherchent de la zen attitude, n’hésitez plus, la perruche Catherine ou la calopsitte sont faites pour vous ! Lorsqu’ils sont apprivoisés, leur plus grand plaisir est de rester pendant des heures sur votre épaule ou à recevoir plein de grattouilles et câlins.
Les autres espèces (conure souris, pyrrhura, roseicollis et conures soleil) sont également câlines mais adorent faire les pitres et amuser la galerie.  Ils n’hésiteront pas à vous solliciter pour jouer, voler partout comme des petits fous pour atterrir ensuite sur vous. Avec cette énergie, il va falloir leur apprendre à la canaliser car ils peuvent devenir assez caractériels. Sans méchanceté, ils vous pinceront pour vous tester ou attirer votre attention. Vous devrez donc être stricte pour ne pas laisser les mauvaises habitudes s’installer. Ils voudront également être tout le temps à l’extérieur de la cage et pourront crier jusqu’à ce que vous cédiez (ce point est valable pour toute espèce d’ailleurs).
Dans tous les cas, toutes ces boules de plumes sont très attachantes.

Pour récapituler, voici quelques mots sur les espèces que j’élève :

  • Perruche catherine
    C’est une espèce très agréable à vivre en appartement. Leur chant est discret et mélodieux. C’est une espèce plutôt calme mais qui a quand même besoin d’espace pour bien voler. Attention toutefois, ne vous fiez pas toujours aux apparences car ces petites boules de plumes sont originaires d’Amérique du Sud et ont donc également du caractère ! Il n’est pas rare que cette espèce passe par une crise d’adolescence. Il ne faut donc pas négliger leur éducation et ne pas céder à leur petite bouille. Elles n’hésiteront pas à essayer de faire leur loi malgré leur petite taille. De même pour la cohabitation avec d’autres espèces, elles n’hésiteront pas à être les plus dominantes même face à plus gros qu’elles 🙂img_1141
  • Roseicollis
    Cette espèce est très courante. Les Roseicollis sont de merveilleux petits compagnons très actifs qui ne peuvent que nous faire craquer avec leurs mimiques et leurs magnifiques couleurs. Leur seul défaut : le cri strident. Un couple est encore gérable si vous et votre entourage n’êtes pas trop sensibles au bruit. Toutefois, le Roseicollis est joueur ! S’il est bien occupé, il criera beaucoup moins. N’hésitez donc pas à lui procurer divers jouets à dépiauter ou des foragings (à renouveler très fréquemment pour éviter l’ennui). Votre oiseau n’en sera que plus heureux à avoir une bonne occupation et vos oreilles vous remercieront 🙂img_6769.jpg
  • Calopsitte
    C’est une espèce très douce en général. En apprivoisées, elles ne pensent qu’à avoir des câlins ! Vous rêvez d’une espèce qui reste des heures sur vous pour la câliner sans se lasser de votre compagnie ? Cette espèce est faite pour vous !
    A savoir également que les mâles sont très bons chanteurs et que vous pouvez leur apprendre des airs de chansons. A la maison, ils chantent régulièrement du Star Wars et la Cucaracha 🙂 C’est pourquoi ils peuvent être un peu bruyants. Les femelles ne chantent pas (sauf cas exceptionnels) mais ont un cri strident qu’elles utiliseront pour appeler.
    img_9891-1.jpg
  • Pyrrhuras
    J’élève deux sortes de pyrrhuras : pyrrhuras molinae et pyrrhuras griseipectus.
    Le pyrruhura est une espèce très populaire de nos jours et ce n’est pas étonnant ! Il arrivera à prendre rapidement une grande place dans votre vie. C’est un oiseau câlin, curieux et TRES joueur ! Un vrai petit clown qui se fera un plaisir de passer des moments avec vous.
    Vous êtes tranquillement assis devant votre ordinateur ? Le pyrrhura se faufilera pour jouer dans vos poches, cheveux, pull…
    Vous essayez d’écrire une lettre ? Il fera tout son possible pour vous piquer votre stylo.
    Vous voulez vous laver les mains ? Il se jettera dans l’eau.
    Bref je ne vais pas tout citer ce que ces coquins me font vivre au quotidien, vous l’aurez compris : vous ne vous ennuierez JAMAIS avec eux ! Ils essaient toujours d’attirer votre attention.
    Toutefois, comme pour toute conure, ils ont également tendance à pincer à cause d’une trop grande excitation ou tout simplement par mécontentement. Il faut donc bien veiller à son éducation pour éviter tout débordement, de même pour les cris.
    A savoir également que les griseipectus sont en général plus calmes que les molinae.
    IMG_9381
  • Conure souris
    Je les appelle mes gros nounours 🙂 Pourquoi ? Car ce sont de grosses boules d’amour. Ils ne sont jamais de mauvaise humeur, toujours très heureux de passer du temps avec vous. Ils sont également très curieux et aiment beaucoup découvrir de nouveaux objets et nouvelles matières. D’ailleurs, il vaut mieux bien les avoir à l’oeil car ce sont également de petits « voleurs ». Si vous cherchez un stylo voir une clé, le coupable est souvent sous vos yeux, ce qui vous procure quand même de grands moments de rire !
    Ils savent vous montrer qu’ils vous aiment. Les miens viennent sur mon épaule et baragouinent des mots doux à l’oreille. Ce sont des oiseaux adorables et sensibles.
    Ce sont souvent également de très bons parleurs ! Attention donc à ce que vous dites ! Leur voix n’est pas aussi claire qu’un gris du Gabon mais ils savent très bien se faire comprendre. Car ils ont également de la voix et aiment faire des vocalises, surtout quand ils sont plusieurs. Pour ma part, je trouve leurs cris très supportables malgré tout ce qu’on peut lire sur le net mais il vaut mieux prévoir un oiseau bruyant.
    13882203_1765842060366060_645751361729077690_n.jpg
  • Conure soleil
    Leurs couleurs nous en mettent toujours plein la vue. Mais elles n’ont pas eu leur réputation pour rien, elles sont bruyantes ! En EAM, elles le sont beaucoup moins mais elles ont quand même du coffre quand elles s’y mettent. Je conseille donc cette espèce à des personnes vivant en maison non mitoyenne.
    En revanche, ce sont de très bons compagnons. Comme toutes les conures, elles ont leur petit caractère mais sont très joueurs et câlins. Elles ont besoin d’être stimulé en permanence (avec des jeux d’intelligence ou de destruction) ! Il leur faut donc beaucoup de sortie pour qu’elles puissent bien se dépenser et du temps libre. Car oui, elles voudront bien jouer en dehors de la cage mais seulement si vous y prenez part ! Elles adorent faire les pitres et iront parcourir les moindres coins de votre maison.
    Elles sont souvent un peu têtues mais ça montre leur intelligence 🙂 Je me répète mais comme pour toute conure, il faut savoir faire preuve de fermeté tout en étant respectueux de votre oiseau.
    IMG_0142

J’espère que cet article vous aidera dans le choix de votre futur compagnon !
N’hésitez pas à poser vos questions 😉


5 réflexions sur “Quelle espèce choisir ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s